fbpx
Brook Preloader

Comment le Covid-19 influence la publicité numérique

Comment le Covid-19 influence la publicité numérique

À travers cet article, nous vous invitons à découvrir comment le Covid-19 influence la publicité numérique.

L’épidémie du COVID-19 a un impact majeur sur diverses industries et la publicité numérique ne fait pas exception.

Selon Statista, l’industrie de la publicité vit une perte de revenus de 26 milliards de dollars depuis le début du mois de mars 2020 en raison de l’épidémie de Coronavirus.

Avec la propagation du Coronavirus, les propriétaires d’entreprises évaluent leurs efforts de Marketing et se demandent si ce n’est pas le meilleur moment pour publier des annonces en ligne. Eh bien, il n’est pas surprenant que certaines entreprises profitent de cette période pour faire la publicité de leurs produits auprès du grand public.

Fin mars, plus de 3,38 milliards de personnes, soit 43% de la population mondiale étaient confinées chez elles.

La publicité extérieure, tels que les panneaux d’affichage urbain, perdent de l’exposition et par conséquent de l’intérêt puisque une majorité du public ne se déplace plus. La publicité extérieure traditionnelle est la plus touchée avec une baisse de 51% des dépenses publicitaires en mars / avril.

Le Comportement du consommateur média pendant le covid-19.

Pendant le confinement, les gens se sont réfugiés dans le monde virtuel pour assurer la continuité de leurs activités de base, ce qui permet aux spécialistes de la publicité en ligne de profiter de cette position pour capturer plus d’attention en plaçant leurs annonces publicitaires sur les sites web ou les réseaux sociaux, à un coût inférieur à la période pré-Coronavirus.

La consommation des médias a grimpé dans le monde entier, avec 36% d’utilisateurs déclarant regarder plus de nouvelles, 27% regarder plus d’émissions, 21% passer plus de temps sur les réseaux sociaux, 18% s’engager dans les jeux, etc.

COVID-19 : la publicité en ligne est le moyen efficace pour atteindre plus de consommateurs !

le COVID-19 a eu tendance à ralentir le fonctionnement de l’économie mondiale. Il est indéniable que le paysage publicitaire actuel représente un défi pour les agences du monde entier, et il existe en effet d’énormes opportunités dans plusieurs secteurs .

1- Médecine et Santé :

La publicité numérique dans le secteur ou le domaine de la santé et de la médecine croît en quelque sorte à un rythme élevé. Les secteurs de la santé et de la médecine sont désormais une priorité absolue en raison de l’épidémie de Coronavirus. La plupart des gens, en ces temps, sont impatients de savoir s’il existe un remède ou une sorte de médicament pour contrôler cette pandémie. Et aussi, d’autres recherchent des mises à jour (nouvelles) concernant le COVID-19. Les ventes en ligne des annonceurs ont augmenté, et leurs taux de clics et de conversion sont beaucoup plus élevés que d’habitude

les produits de protection contre les virus (gants, masques, désinfectant pour les mains, etc.) ont augmenté de 807% et les médicaments en vente libre contre le rhume / la grippe ont augmenté de 217%.

2 – E-commerce : Le pouvoir d’achat numérique a augmenté de 20%.

Après la fermeture des boutiques, plusieurs commerçants sont passés à la vente en ligne. Google soutient les commerçants en ayant rendu gratuites les annonces sur Google Shopping et ainsi les aide à mieux communiquer avec les consommateurs. Le marché de l’e-commerce grandit !

Les marques qui continuent de faire de la publicité en ligne ont vu le coût pour 1000 impressions (CPM) chuter et la tendance du coût par clic (CPC) à plat ou à la baisse, ce qui a entraîné une tendance à un retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) beaucoup plus élevé que d’habitude.

Aux États-Unis, les dépenses publicitaires des sites de commerce électronique ont doublé, passant de 4,8 millions de dollars pour une période de quatre semaines à partir du 17 février à 9,6 millions de dollars pour la semaine du 9 mars.

Durant cette période d’épidémie, 58% des personnes âgées de 18 à 39 ans déclarent avoir commandé des articles d’épicerie en ligne pour la collecte en magasin, et 30% disent avoir augmenté leurs achats en ligne du mois au 12 mars. Tous âges confondus, 34% ont commandé des articles d’épicerie pour la collecte en magasin et 25% ont augmenté leurs achats.

3 – Travail à domicile :

En raison de l’épidémie du Coronavirus, de nombreuses personnes attendent avec impatience des emplois en ligne. La publicité en ligne dans le domaine des compétences et des offres d’emploi est désormais extrêmement élevée, car de nombreux hommes d’affaires et investisseurs recherchent désormais des compétences en ligne depuis l’épidémie de COVID-19.

Et au vu du contexte, les personnes avec les compétences adéquates coincées chez elles, la demande pour ces emplois est élevée.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *